Entretien Arbre fruitier : le guide ultime de l’entretien estival

 

Arbre fruitierUn essaim d’abeilles bourdonne, une brise chaude souffle et le soleil brille de tous ses feux. C’est l’apogée de l’été. De plus, si un arbre fruitier fait partie de l’aménagement paysager de votre maison, vous remarquez probablement une nouvelle croissance saine.

Afin d’éviter les problèmes liés aux insectes, aux maladies et aux conditions climatiques, c’est le moment de l’année où il faut veiller à la santé et à l’entretien de vos arbres fruitiers.

 

Taillez

L’élagage régulier des arbres les aide à vivre plus longtemps et plus heureux. Bien que la majorité des élagages des arbres fruitiers soient effectués à la fin de l’hiver, certains peuvent être réalisés en été. Selon la National Gardening Association (NGA), les branches qui poussent à l’horizontale (pousses aquatiques) ou qui poussent à la base de l’arbre (drageons) doivent être taillées avant le milieu de l’été. Ces branches ne produiront pas de fruits et évincent généralement les autres branches, augmentant ainsi la probabilité d’infestations de maladies et d’insectes sur l’arbre.

 

Inspectez fréquemment

Surveillez régulièrement les signes d’insectes ou de maladies sur les branches, l’écorce, les feuilles et les fruits en développement de votre arbre. Si vous rencontrez quelque chose, utilisez les contrôles biologiques appropriés pour mettre fin à la situation.

 

Gardez les plantes bien arrosées

Il est préférable d’arroser profondément et peu souvent plutôt que superficiellement et fréquemment. Arrosez les arbres dans les sols sablonneux toutes les une à deux semaines avec suffisamment d’eau pour permettre à l’eau de s’enfoncer sur deux pieds. Arrosez les sols argileux toutes les deux ou trois semaines, en fonction du temps.

Évidemment, la fréquence varie en fonction des conditions météorologiques : l’eau sera utilisée moins fréquemment pendant les saisons pluvieuses et plus fréquemment pendant les sécheresses.

 

Le paillage et la fertilisation sont deux aspects importants du jardinage

Le paillis organique permet de conserver l’eau, d’ajouter de la matière organique à la couche arable, de lutter contre les mauvaises herbes et d’améliorer globalement les performances de votre arbre. Le paillis doit être appliqué sur la zone des racines et à quelques centimètres du tronc.

En ce qui concerne la fertilisation, la quantité que vous appliquerez sera déterminée par la progression de l’arbre. L’ajout de compost autour de la base des jeunes arbres fruitiers (là encore, à quelques centimètres du tronc) et au niveau de la ligne de goutte à goutte des arbres fruitiers plus âgés est toujours une bonne pratique.



Éclaircissez-le un peu

Votre arbre produira très probablement plus de fruits que ce qu’il peut supporter au cours d’une saison donnée. L’éclaircissage permet d’éliminer les fruits malades ou infestés d’insectes, de réduire la charge des fruits, d’éviter que les branches ne se cassent sous le poids des fruits et d’empêcher le port d’une année sur l’autre, ce qui est courant sur certaines variétés d’arbres fruitiers.

Laissez toujours les fruits les plus gros et les plus sains sur l’arbre, et attendez la chute naturelle que connaît chaque arbre fruitier avant de récolter.

 

Les branches doivent être écartées

L’étalement des branches peut aider les jeunes arbres à développer des angles de branches ou d’entrejambe solides, ce qui les aidera à devenir plus forts. Les branches à angle large sont plus durables. Afin d’écarter progressivement les branches à angle étroit, on peut placer des écarteurs en bois entre elles. On peut aussi attacher du fil de pêche lesté aux extrémités des petites branches qui doivent pousser plus horizontalement.

En prenant soin de vos arbres fruitiers, vous leur permettrez de vivre plus longtemps et de produire des fruits plus beaux et plus gros. 



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *