Kit CO2 : comment bien l’utiliser ?

🖊️ Dossier réalisé par Matthieu – 11/2022

L’utilisation d’un kit CO2 dans les tentes de culture et les chambres de culture est une approche plus avancée qui peut donner lieu à une croissance folle. Cependant, cette méthode ne convient pas à tout le monde, car d’autres éléments entrent en jeu.

Le CO2 n’est pas nécessaire ni même recommandé pour toutes les tentes de culture ou les chambres de culture.

Nous vous aiderons à évaluer s’il est bénéfique pour votre culture spécifique, puis nous vous apprendrons à utiliser le CO2 dans votre tente de culture.

Qu’est-ce que le CO2 et dois-je l’utiliser dans ma tente de culture ?

Le CO2 ou dioxyde de carbone, est un gaz utile que les plantes utilisent dans le processus de photosynthèse.

Vous pouvez constater une augmentation significative du taux de croissance en ajoutant davantage de CO2 à votre tente de culture.

co2

De nombreux cultivateurs expérimentés en sont pleinement conscients et en tirent parti. Néanmoins, c’est peut-être la première fois que vous entendez parler d’un lien entre le CO2 et les plantes.

Heureusement, il est facile d’ajouter du CO2 à votre jardin. Mais devez-vous l’utiliser ?

Continuez à lire pour comprendre pourquoi vous devriez utiliser des producteurs de CO2, comment les utiliser et ce qu’il faut éviter.

Comment le CO2 peut-il stimuler la croissance des plantes dans une tente de culture ?

Le CO2 est nécessaire à toute vie végétale pour se développer et s’épanouir.

La teneur naturelle en CO2 de l’atmosphère est d’environ 400 ppm (partie par million). Vous serez limité dans votre capacité à fournir plus de CO2 à vos plantes si vous les cultivez à l’extérieur.

En revanche, la culture de plantes en intérieur permet d’ajouter du CO2 supplémentaire.

Lorsque la concentration de CO2 dans la salle de culture est portée à 1 200-2 000 ppm, vous remarquerez des plantes plus lourdes qui se développent plus rapidement et qui sont plus tolérantes à la chaleur. Cependant, il y a un hic.

Vos lampes de culture et le CO2

Vos lampes sont l’aspect le plus important pour décider si vous pouvez bénéficier ou non d’un apport de CO2 dans votre culture.

L’ajout de CO2 est bénéfique si vous utilisez des lampes de culture à haute intensité comme les HID, les LED ou les CMH.

Kit lampe CMH

Toutefois, si votre éclairage de culture est inefficace et constitue donc le  » facteur limitant  » de votre culture, l’augmentation du CO2 aura peu d’effet.

Les ampoules T5 et CFL sont excellentes pour la propagation et l’éclairage d’appoint. Elles ne sont pas assez intenses en soi pour bénéficier d’un supplément de CO2.

Comment utiliser le CO2 pour aider votre culture ?

Ajouter du CO2 à votre jardin d’intérieur est non seulement sain pour vos plantes, mais aussi très simple.

Il vous suffit de mettre en place un système dans votre salle de culture pour injecter du CO2 supplémentaire au bon moment et à la bonne concentration, avec la bonne préparation et une heure ou deux de temps libre.

Il existe de nombreuses techniques pour apporter du CO2 :

Kit de réservoir et de régulateur de CO2

Un kit CO2 de réservoir et de régulateur est le moyen le plus fréquent pour les cultivateurs amateurs d’introduire du CO2 supplémentaire dans une chambre de culture.

Un réservoir de CO2, généralement d’un poids de 12 à 24 kg et construit en aluminium, est rempli de CO2 comprimé et peut être placé à l’extérieur de la tente de culture pour gagner de la place.

Générateur CO2

Ce réservoir est ensuite relié à un régulateur, qui est branché au mur ou à un contrôleur de CO2.

Le régulateur vous permet de régler le débit de CO2 libéré par le réservoir. Cela permet de s’assurer qu’une quantité suffisante de CO2 est libérée pour profiter aux plantes tout en évitant que l’excédent ne fuie.

Le CO2 est ensuite émis par des tubes suspendus dans la tente de culture, au-dessus de la canopée des plantes, afin qu’il puisse tomber sur les plantes lorsqu’il est libéré. Si vous cultivez sous une tente, un réservoir est la meilleure solution.

Les brûleurs à CO2 

Un brûleur de CO2 est un moyen populaire de créer du CO2 supplémentaire dans le jardin, mais il n’est pas aussi répandu que l’utilisation d’un réservoir.

La combustion de propane liquide (LP) ou de gaz naturel (NG) produit du CO2. Un brûleur peut avoir aussi peu que deux ou jusqu’à 10 brûleurs. Ceux-ci sont stockés dans une boîte métallique qui est suspendue au plafond de la salle de culture, au-dessus de la canopée des plantes.

Le régulateur est ensuite relié à un réservoir de propane liquide ou de gaz naturel, qui est ensuite branché à un contrôleur de CO2.

Kit CO2

Lorsque le gaz entre dans le générateur, les brûleurs l’enflamment, produisant du CO2. Celui-ci est ensuite acheminé vers les plantes.

Comme il repose sur la combustion, ce processus peut générer une quantité importante de chaleur dans la salle de culture.

C’est particulièrement important si vous cultivez dans une petite tente ou dans un climat chaud.

Vous risquez de devoir vous battre en permanence pour maintenir la température de votre salle de culture à un niveau confortable, ce qui nécessitera l’utilisation d’un climatiseur.

Méthodes naturelles d’augmentation du CO2

Il existe plusieurs méthodes naturelles pour augmenter les niveaux de CO2 dans votre jardin intérieur.

Par exemple, vous avez des sacs contenant des champignons générateurs de CO2 aux coussinets suspendus au-dessus de la canopée de vos plantes et réagissant chimiquement à l’humidité de la pièce pour produire du CO2.

Sac CO2

La production naturelle de CO2 est une option rapide et peu coûteuse qui peut être utilisée comme plan de secours si vous manquez soudainement de CO2 dans votre réservoir ou si votre générateur tombe en panne.

Cependant, nous ne préconisons pas l’adoption de techniques naturelles comme stratégie principale pour augmenter les niveaux de CO2 dans votre jardin.

Elles sont moins efficaces et moins contrôlables. 

Programmation du contrôleur de CO2

Si le CO2 n’est pas géré, il sera libéré en excès, ce qui peut être nocif, voire mortel pour les plantes.

Un autre problème typique est l’émission de CO2 à des périodes inopportunes. Cela entraîne le gaspillage d’une ressource précieuse et de votre argent.

Un contrôleur de CO2 est utilisé pour surveiller la concentration globale de CO2 accessible dans l’air de la salle de culture.

Lorsque le niveau optimal est atteint, il éteint, si nécessaire, tout équipement générateur de CO2 relié.

Quand la concentration est épuisée, le contrôleur redémarre le dispositif de CO2.

Ces contrôleurs sont également équipés de cellules photoélectriques qui leur permettent de discerner s’il fait jour ou nuit. Un contrôleur équipé d’une cellule photoélectrique permet aux dispositifs de CO2 de suivre le même horaire que les lampes de culture.

C’est essentiel, car les plantes n’ont besoin de CO2 que pendant la journée, au moment de la photosynthèse. Libérer du CO2 supplémentaire tout au long de la journée lorsque les lumières sont éteintes dans la chambre de culture est un véritable gaspillage.

Plus de détails sur l’utilisation du CO2 dans votre tente ou chambre de culture

S’il est crucial de comprendre comment apporter plus de CO2 dans votre jardin, il est tout aussi essentiel de savoir comment préparer correctement votre jardin à la forte concentration de CO2 et quand l’utiliser.

Chambres de culture au CO2 et chambres de culture en circuit fermé

À moins que la chambre de culture ou la tente ne soit totalement fermée, ou en « circuit fermé », l’apport de CO2 doit être évité. De nombreux jardiniers d’intérieur aiment avoir un ventilateur en ligne qui fonctionne dans leur jardin 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour aider à réguler la chaleur et l’humidité.

Malheureusement, si du CO2 est introduit dans la pièce, cela ne fonctionnera pas. La majorité du CO2 sera évacuée par le ventilateur avant qu’il ne puisse avoir la moindre influence sur le développement de la plante. La pièce doit plutôt être configurée comme une « boucle fermée ».

Un ventilateur d’extraction continue n’est pas utilisé dans une pièce en boucle fermée, comme c’est le cas dans une pièce en boucle ouverte. Au contraire, ce type de chambre n’utilise le ventilateur d’extraction que lorsque la température, l’humidité ou les niveaux de CO2 deviennent dangereusement élevés.

Un environnement en circuit fermé est nécessaire pour fournir du CO2 à votre tente de culture.

La chambre en circuit fermé est totalement étanche, comme le montre la figure. L’air n’est pas évacué de la chambre vers l’extérieur. Au lieu de cela, le ventilateur en ligne est juste utilisé pour aider au contrôle des odeurs et à la circulation de l’air.

Dans cet article sur l’atmosphère et la ventilation des chambres de culture, vous pourrez en apprendre davantage sur les différences entre les chambres à circuit fermé/ouvert et les systèmes de ventilation.

Précautions et sécurité relatives au CO2 dans la chambre de culture

Être exposé à des quantités excessives de CO2 peut être mortel. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter si l’équipement utilisé pour fabriquer du CO2 dans votre jardin est correctement installé et si l’espace est correctement scellé.

Cependant, il est toujours bon de prévoir la pire des situations.

Le CO2 est un gaz inodore et incolore, il est donc peu probable que vous remarquiez sa présence au fil du temps.

Il est prudent de se procurer un détecteur ou une alarme de CO2 qui peut être branché sur n’importe quelle prise domestique. Installez-le à l’extérieur de la chambre de culture, bien sûr, et il vous avertira en cas de problème.

Conclusion

Si vous voulez récolter de grandes plantes avec un rendement élevé, vous devez ajouter du CO2.

La supplémentation en CO2 peut stimuler votre croissance comme vous ne l’avez jamais vu auparavant avec une configuration correcte des lampes de culture.

Vous voulez en savoir plus sur la manière de fournir un habitat idéal à vos plantes ? Consultez les autres articles de notre blog. 

Table des matières

FAQ

L’excès de CO2 peut être un problème, et il n’est pas seulement mauvais pour vos plantes dans une chambre de culture, mais aussi pour vous. Comme nous l’avons déjà dit, les plantes ont besoin de CO2 pour survivre, mais une trop grande quantité de CO2 épuise les nutriments importants qu’elles créent.

Maintenir une température de 24-25 °C. (A 30 °C, 1500 ppm de CO2 est idéal).

Le CO2 augmente le taux d’humidité de votre culture, ce qui entraîne une plus grande humidité oui. Mais plus il y a d’humidité dans votre culture, plus il y a de champignons et de pourriture dans votre jardin intérieur. Et en outre, si vous laissez vos niveaux de CO2 augmenter de manière incontrôlée, vous risquez de créer un environnement dangereux pour vos plantes et pour vous-même.

L’ajout de CO2 au début de la période de floraison, en particulier, peut accélérer la production florale et augmenter la taille des fleurs.

Un sac doit être utilisé pour 3 à 5 plantes dans votre espace de culture.